" Himalaya 2019"... pédaler plus haut que le Mt Blanc !

 

"La vallée de la Nubra, la vallée de la Shyok, l'immensité du lac Pangong

offrent les plus beaux cyclo-raids d'altitude du Ladakh dans des paysages à couper le souffle" 

 

L'HIMALAYA EST UNE MERVEILLE

 

Un bike trip au Ladakh est une aventure inoubliable

Dominique BOURGET propose de pédaler à des hauteurs vertigineuses dans une aventure cycliste hors du commun.

Nous roulons dans des paysages de montagnes minérales multicolores et de hauts plateaux qui tranchent avec les oasis de verdure des vallées et les sommets enneigés qui culminent à plus de 7000 mètres.

Faire du vélo dans cette région est une expérience inédite qui demande des efforts physiques importants ainsi que de l’attention du fait de l'altitude et des routes parfois chaotiques, le terrain est plus ou moins facile, bitumé, sableux ou caillouteux.

En Gravel ou VTT les routes du Ladakh sont particulièrement favorables aux itinéraires "off roads" où les singles sont nombreux !

 

La vallée de la Nubra vous accueille.

Votre raid vers la vallée de la Nubra appelée 'vallée des merveilles' commence dans ce paysage grandiose.Imaginez un désert de sable à 3700 m d’altitude, entouré de sommets enneigés et traversé par des oasis vert émeraude... vous ne rêvez pas, c’est la Nubra. Vous ne rêverez pas non plus quand vos roues croiseront les pattes des chameaux de la route de la soie.   

 


Venez pédaler plus haut que le Mt Blanc !

Depuis LEH capitale du Ladakh située à 3515 mètres d'altitude, la pointe la plus au nord de l'Inde, la route s'élève dans le paysage désertique propre au Ladakh. 

  • Vous pédalez jusqu'au "Khardung La Pass" col carrossable le plus haut du monde culminant à 5359 mètres.
  • 3 cols au delà de 5000 m (Khardung La 5360m - Wari La 5250m - Taglang La 5317m)
  • Le paysage est grandiose et la démesure des chaînes himalayennes laisse le voyageur sans voix.
  • La route vous mène jusqu'au majestueux lac "Tso Moriri" avec ses eaux turquoises qui contrastent avec les hauts sommets blancs de l'Himalaya en toile de fond

Raid Ladakh 2019

Vertige dans l'Himalaya

"Même égaré sur une route himalayenne, le vélo offre des repères rassurants, une bulle protectrice, poignées de frein, roue avant, guidon, compteur électronique : je connais bien mon poste de pilotage et ma position millimétrée sur ma bicyclette. Dans cette haute plaine perchée à 3 500 m, cernée par des monstres de roche et balayée par un vent fastidieux, on avale la poussière, on la recrache, elle se colle à la peau. 

Le matin du troisième jour, les symptômes du mal aigu des montagnes disparaissent. Esprit clair et coeur calme, un jour parfait pour tenter l'ascension du Khardung La, planté au nord de Leh, à 5 359 m d'altitude. Préparatifs méticuleux. Badigeonné de crème solaire, les lèvres graissées comme un alpiniste, je suis prêt pour le rêve d'Icare, mais bien décidé à ne pas m'y brûler les poumons.

J'enfourche mon vélo devant un moulin à prières qui tourne dans le vide, à deux pas du Ladakh Gateway, la grande porte blanche qui marque l'entrée en ville. Une ascension de 40 km dans l'Himalaya impose une écoute attentive du corps. Chaque signal compte. L'oreille interne capte le moindre borborygme. J'attaque en danseuse, dans une ruelle qui se dresse brutalement vers le nord. Le goudron réglisse et la montagne jaune lion se marient dans un grand vertige. La route étroite s'enroule, enlace, serpente comme un boa.

Altitude : 4 000 m. Mes pulsations cardiaques se stabilisent à 140. Tout est sous contrôle. Le sommet me nargue, là-haut, d'un blanc saturne éclatant, de puissants torrents dévalent la pente dans un fracas qui évoque le brouhaha de foules nombreuses, voix mystérieuses, mantras éternels". 

Guillaume Prébois : Khardung-La (India) / The Hightest Road in Asia